RUBIS: Activité du T3 2022 : volumes stables, bonne progression de la marge brute

Information
Retrieved on: 
Vendredi, novembre 11, 2022
Stock Symbol: 
Geotags: 



RUBIS

RUBIS: Activité du T3 2022 : volumes stables, bonne progression de la marge brute

08-Nov-2022 / 17:47 CET/CEST

Information réglementaire transmise par EQS Group.

Le contenu de ce communiqué est de la responsabilité de l’émetteur.


 

 

8 novembre 2022, 17h45 CET

 

ACTIVITÉ DU T3 2022 :

Volumes stables,

bonne progression de la marge brute

 

 

Le troisième trimestre 2022 a témoigné d’une progression continue de la marge brute de Rubis Énergie, du développement de Rubis Renouvelables et d’une excellente croissance de la JV Rubis Terminal :

  • Rubis Énergie a enregistré une croissance régulière de ses résultats, soutenue par :
    • Distribution : la croissance des volumes ajustée[1] de + 1 % au T3 2022 par rapport au T3 2021 a été diluée par la détérioration de la situation à Haïti et le retrait volontaire des volumes d'aviation en Afrique (marges peu contributives), sans impact sur la rentabilité. Les volumes publiés se sont établis à - 3 % au T3 2022 par rapport au T3 2021, un retrait largement compensé par la forte progression de la marge unitaire et, par conséquent, une hausse de + 16 % de la marge brute,
    • Support & Services[2] : la légère baisse des volumes au T3 2022 (T3 2022 : - 5 % vs T3 2021 ; 9M 2022 : + 23 % vs 9M 2021) a été en grande partie compensée par l'amélioration des marges unitaires, résultant en une stabilité de la marge brute dans le segment approvisionnement/shipping ;
  • Rubis Renouvelables : le chiffre d’affaires s'est établi à 13 M€ avec une capacité installée de 368 MWc. Le trimestre se caractérise principalement par une phase de finalisation de la construction des projets lauréats du précédent appel d’offres de la CRE de Photosol (soit 79 MWc) dont les mises en service interviendront fin 2022 - début 2023 ;
  • JV Rubis Terminal : accélération des recettes de stockage au T3 2022 à + 5 % par rapport au T3 2021 (9M 2022 : + 4 % vs 9M 2021) pour atteindre 56 M€, soutenues par une croissance à deux chiffres dans les secteurs des biocarburants et de l'agroalimentaire, ainsi que par une croissance soutenue dans le secteur des produits chimiques.

 

Le chiffre d'affaires du Groupe pour le troisième trimestre 2022 s'est établi à 2 042 M€, en hausse de 70 % par rapport à l'année précédente, en raison de la hausse des prix du pétrole (+ 80 %). La répartition des ventes par segment et par région est présentée dans le tableau ci-dessous. On rappellera que Rubis, en tant que distributeur, répercute sur le prix de vente la hausse du coût d’approvisionnement. En conséquence, les critères pertinents de la croissance de l’activité et des résultats sont les volumes et les marges unitaires plutôt que le chiffre d’affaires.

 

 

 

Variation

 

Variation

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2022

vs T3 2021

9M 2022

vs 9M 2021

Rubis Énergie

  • Distribution
  • Europe
  • Caraïbes
  • Afrique

2 029

1 722

216

727

779

69 %

69 %

28 %

70 %

86 %

5 307

4 555

633

1 949

1 973

63 %

61 %

32 %

70 %

65 %

  • Support & Services

308

67 %

752

75 %

Rubis Renouvelables

13

-

25

-

Chiffre d’affaires consolidé

2 042

70 %

5 333

64 %

Il est rappelé qu’il n’y a eu aucun événement depuis la publication des comptes au 30 juin 2022 impactant la structure financière. 

 

 

Rubis Énergie

Rubis Énergie regroupe deux activités : l’activité Distribution de carburants (réseaux de stations-service, carburants aviation et marine), de lubrifiants, de gaz liquéfiés et de bitume, ainsi que la logistique en support de l'activité Support & Services, regroupant les opérations de négoce, d'approvisionnement et de shipping.

  • Distribution (85 % du chiffre d’affaires consolidé)

L’activité Distribution est répartie sur trois zones géographiques : Europe (25 % du ROC[3]), Caraïbes (29 % du ROC3) et Afrique (47 % du ROC3).

Le troisième trimestre 2022 a connu une croissance des volumes de + 1 % (hors Haïti et aviation en Afrique de l’Est) et un excellent développement des marges unitaires, menant à une augmentation de 16 % de la marge brute au T3 2022 (9M 2022 : + 17 %). Toutefois, les volumes publiés enregistrent une légère baisse de 3 % au troisième trimestre 2022 (+ 3 % pour les 9M 2022) principalement pour trois raisons : a) le retrait volontaire des volumes d'aviation en Afrique de l'Est ; b) la détérioration de la situation à Haïti ; et c) les faibles volumes en bitume dus à une saison des pluies particulièrement longue cette année en Afrique de l’Ouest.

Le tableau ci-dessous indique la répartition des volumes par région sur la période T3 et 9M 2019-2022. Il fournit également à titre d’illustration la comparaison sur la période 2019-2022 : a) hors Afrique de l’Est (à périmètre égal) et b) à périmètre égal et hors volumes aviation.

VARIATION DES VOLUMES COMMERCIALISÉS PAR RÉGION SUR LE T3 (2019-2022)

(en '000 m3)

2022

2021

2020

2019

2022
vs 2021

2022
vs 2019*

2022 vs 2019*
excl. aviation

Europe

195

198

186

201

- 2 %

- 3 %

- 3 %

Caraïbes

536

532

489

564

1 %

- 5 %

- 4 %

Afrique

573

619

561

642

- 7 %

0 %

9 %

TOTAL

1 304

1 349

1 235

1 407

- 3 %

- 3 %

0 %

          *2022 vs 2019 à périmètre constant, hors acquisition en Afrique de l’Est (avril 2019).

VARIATION DES VOLUMES COMMERCIALISÉS PAR RÉGION EN CUMUL SUR NEUF MOIS (2019-2022)

(en '000 m3)

2022

2021

2020

2019

2022
vs 2021

2022
vs 2019*

2022 vs 2019*
excl. aviation

Europe

637

636

588

666

0 %

- 4 %

- 5 %

Caraïbes

1 653

1 515

1 455

1 703

9 %

- 3 %

- 1 %

Afrique

1 841

1 848

1 672

1 651

0 %

11 %

10 %

TOTAL

4 131

3 999

3 715

4 020

3 %

0 %

2 %

          *2022 vs 2019 à périmètre constant, hors acquisition en Afrique de l’Est (avril 2019).

Développement commercial par région – faits marquants :

  • Europe : il est rappelé que le GPL représente le principal produit commercialisé dans cette zone (80 %), lequel réalise 90 % de la marge brute. Les volumes ont diminué de 2 % pour atteindre 194 600 m3 (stables aux 9M 2022). Les volumes varient selon les conditions météorologiques, avec des variations habituelles de ± 5 % par trimestre en glissement annuel. La Suisse et l'Espagne ont enregistré une excellente croissance, partiellement soutenue par l'intérêt pour le passage au GPL ainsi que par la forte croissance du GPL-carburant. La France est restée stable par rapport à l'année précédente, avec une part de marché en légère augmentation, tandis que le Portugal a davantage été impacté par des conditions météorologiques défavorables.
  • Caraïbes : les volumes ont atteint 536 100 m3, soit + 1 % par rapport à l'année précédente. Les volumes - hors Haïti - ont augmenté de 8 %, soutenus une fois de plus par la reprise du tourisme et de l'aviation (+ 50 % au T3 2022 par rapport au T3 2021) et par le bon développement du réseau de stations-service (+ 8 %). Cette avance a été contrariée par une détérioration rapide de la situation sécuritaire et économique à Haïti en septembre 2022 se traduisant par une baisse de 25 % des volumes, bien que la marge brute soit restée stable au T3 2022. Sur la zone, la marge unitaire a été soutenue par la baisse des prix du pétrole (- 15 % au T3 2022 vs T2 2022) et, au total, la région Caraïbes a de nouveau enregistré une excellente croissance de sa marge brute sur la période ;
  • Afrique : les volumes ont atteint 573 000 m3, soit une baisse de 7 %. L'Afrique de l'Est poursuit ses efforts d'optimisation et d'investissement dans le réseau de stations-service, avec une augmentation de 25 % des volumes dans les stations-service et une nette amélioration de la marge brute au T3 2022 vs T3 2021. Cependant, la majeure partie de la baisse des volumes régionaux (- 5 %) est due à l'optimisation des contrats d'aviation au Kenya afin d'améliorer les marges, sans impact dilutif sur la marge brute. Le bitume a été affecté par une saison des pluies abondante (contre une saison presque sèche l'année dernière), avec une baisse de 30 % des volumes, la plupart des travaux de construction ayant été interrompus en raison des conditions météorologiques. La saison des pluies étant pratiquement terminée, la demande devrait reprendre au quatrième trimestre.    
  • Support & Services (14 % du chiffre d’affaires consolidé)

Support & Services regroupe les activités de négoce, logistique, transport maritime ainsi que la raffinerie des Antilles (SARA). Ces activités ont généré un chiffre d’affaires global de 320 M€ (+ 74 %) au T3 2022.

Alors que les volumes ont légèrement baissé en glissement annuel au T3 2022 (- 5 %), la marge unitaire a largement compensé la baisse, ce qui a conduit à une marge brute stable des segments approvisionnement/shipping au T3 2022 (augmentation à deux chiffres sur 9M 2022 vs 9M 2021). Les segments raffinage (SARA) et logistique bénéficient d’un business model garantissant des résultats quasi stables.

 

 

 

Rubis Renouvelables

La branche Rubis Renouvelables nouvellement créée en 2022 comprend les activités de Photosol, acquises en avril 2022, ainsi que la participation de 18,5 % dans HDF Energy, acquise en juin 2021. La création de cette branche et les investissements à réaliser permettront au Groupe d'atteindre un objectif de 25 % de son RBE dans les énergies renouvelables à moyen terme, avec un minimum de 2,5 GW de capacités photovoltaïques installées en France d'ici 2030.

Les comptes de Photosol ont été intégrés dans la consolidation du Groupe à partir du 1er avril 2022, soit pour une période de six mois au 30 septembre 2022.

 

 

 

 

Performance opérationnelle

T2 2022

T3 2022

Actifs en opération (MWc)

330

368

Production d'électricité (GWh)

139

140

Chiffre d’affaires (en M€)

12

13

 

Lauréat de l’appel d’offre CRE (PPE 2) au mois d’août 2022, le portefeuille de Photosol a augmenté de 25 MWc sa puissance à construire. Le pipeline de projets atteint 3,5 GW dont 1,2 GW en développement avancé ou tender ready et 2,3 GW en early stage.

 

 

 

Joint-venture Rubis Terminal

Rubis Terminal bénéficie d’une forte résistance de son modèle d’affaires et d’un taux d’utilisation de ses capacités supérieur à 90 %.

Le T3 2022 a connu une excellente évolution avec une accélération des recettes de stockage de + 5 % vs T3 2021 atteignant 56 M€ (contre + 3 % au S1 2022 vs S1 2021), soutenue par les produits chimiques (+ 8 %) et l'agroalimentaire (+ 35 %). Les recettes des produits pétroliers restent stables par rapport à l'année précédente, avec une augmentation de 21 % des biocarburants, qui compense la baisse de 4 % des carburants.

  • En France (+ 5 % au T3 2022, + 3 % sur 9M 2022), les recettes se sont accélérées avec une croissance des produits pétroliers, en hausse de 1 % (+ 31 % pour les biocarburants et - 1 % pour les carburants et fiouls), une forte demande de stockage agroalimentaire et une bonne dynamique dans le secteur des produits chimiques.
  • L’Espagne (+ 13 % au T3 2022, + 10 % sur 9M 2022) poursuit sa forte croissance tirée par les segments biocarburants et produits chimiques.
  • Dans la zone ARA – Rotterdam et Anvers – (stable), la demande globale reste dynamique, mais avec un taux d’utilisation proche de 100 % et sans nouvelles capacités mises en service, les recettes de stockage sont restées stables. Par ailleurs, un nouveau contrat de stockage de biocarburants (en remplacement de fioul lourd) a démarré en fin de période, nécessitant l’immobilisation des installations pour travaux d’adaptation, générant dans l’intervalle un report de recettes.

 

 

 

ESG – Fait marquants

Rubis poursuit activement la mise en œuvre de sa feuille de route Think Tomorrow 2022-2025 et de sa démarche climat.

En particulier, le Groupe évalue des opportunités de décarbonation supplémentaires pour s'aligner sur une trajectoire well-below 2°C, notamment en développant un objectif de réduction des émissions sur le scope 3A (c'est-à-dire hors produits vendus) en complément de celui défini sur les scopes 1 et 2 (- 30 % en 2030, année de référence 2019, périmètre Rubis Énergie, périmètre constant) et en travaillant à la définition d’un prix interne du carbone qui l’aidera à orienter ses investissements. Rubis a également lancé une étude destinée à évaluer les impacts et les enjeux en matière de biodiversité. 

Le Groupe poursuit ses travaux sur les axes Social et Sociétal, notamment par la réalisation d’une cartographie des risques droits humains (en cours) et la mise à jour de son Code éthique.

 

 

 

Perspectives

Le troisième trimestre 2022 a vu à nouveau d'excellentes performances dans la région des Caraïbes en termes de volumes et de marge brute. Cette région est restée l'un des principaux moteurs de la croissance des résultats du Groupe, parallèlement à l'amélioration des opérations en Afrique de l'Est. Pour l’exercice 2022, malgré la normalisation de la base de comparaison et un macro-environnement incertain, le Groupe est confiant dans sa capacité à générer une bonne croissance de ses résultats.

À moyen et long terme, le Groupe entend s'appuyer sur de nombreux moteurs de croissance :

  • en Afrique (45 % du ROC[4]) – région où la population et la demande d'énergie augmentent. Rubis devrait bénéficier de l'amélioration de son portefeuille en Afrique de l'Est, de son exposition au bitume compte tenu des besoins à long terme en matière de développement des infrastructures, ainsi que de sa position solide dans le secteur du GPL, considéré comme énergie de transition sur le continent ;
  • aux Caraïbes (38 % du ROC2) – Rubis occupe une position forte en tant qu'acteur de premier plan sur des marchés de niche. L'expansion dans les régions et les segments adjacents (Suriname, GPL), l'optimisation du réseau de stations-service, les investissements dans les énergies renouvelables ou moins carbonées devraient soutenir une croissance régulière, bien que faible dans la région ;   
  • en Europe (17 % du ROC2) – suite à l'acquisition de Photosol, le Groupe est bien positionné dans la transition énergétique avec des capacités installées de 368 MW et un pipeline de 3,5 GW en France et, par ailleurs, devrait s'appuyer sur son activité GPL bien positionnée sur le continent.

Crise en Ukraine et sanctions à l’égard de la Russie et de la Biélorussie : le groupe Rubis n’a pas d’activité ni d’actifs, ni d’approvisionnement en provenance des pays sous sanctions.

 

 

 

Conférence téléphonique pour les investisseurs et analystes

Date : mardi 8 novembre 2022, 18:00-19:00 CET

Intervenants : Bruno Krief, Directeur Général Finance et Anna Patrice, Directrice des Relations Investisseurs

Lien d’enregistrement : https://register.vevent.com/register/BIc03268b460ea4204b5582ac6ca6fabd1

 

 

 

 

Prochains événements :

Chiffre d’affaires quatrième trimestre 2022 : 7 février 2023 (après bourse)

Résultats annuels 2022 : 16 mars 2023 (après bourse)

Chiffre d’affaires premier trimestre 2022 : 4 mai 2023 (après bourse)

Assemblée Générale des actionnaires : 8 juin 2023 à 14H00 CET

 

 

 

 

 

 

Contact Presse

Contact analystes

RUBIS

 

RUBIS

Anna Patrice – Directrice des Relations Investisseurs

Tel. +(33) 1 44 17 95 95

[email protected]

Tel: +(33) 1 45 01 72 32

[email protected]

 


[1] Croissance de volume ajustée – hors aviation en Afrique de l’Est et hors Haïti – baisse des volumes à faible marge, sans impact sur la marge brute de la Distribution.

[2] Il est rappelé que Support & Services comprend le négoce/shipping ainsi que la logistique et le raffinage (SARA), ce dernier étant régulé.

[3] ROC 2021 de la Distribution : 289 M€.

[4] ROC du Groupe 2021 avant frais du siège.


Fichier PDF dépôt réglementaire

Document : RUBIS: Activité du T3 2022 : volumes stables, bonne progression de la marge brute




Langue : Français
Entreprise : RUBIS
46, rue Boissière
75116 Paris
France
Téléphone : +33 144 17 95 95
Télécopie : +33 145 01 72 49
E-mail : [email protected]
Internet : www.rubis.fr
ISIN : FR0013269123
Ticker Euronext : RUI
Catégorie AMF : Informations privilégiées / Communiqué sur comptes, résultats
EQS News ID : 1482343
 
Fin du communiqué EQS News-Service

1482343  08-Nov-2022 CET/CEST

fncls.ssp?fn=show_t_gif&application_id=1482343&application_name=news&site_id=jotup